Acheter une machine à café

Vous souhaitez acheter une machine à café ? Comme il s’agit d’un investissement en principe non productif, il est normal que vous vous posiez quelques questions et que vous cherchiez à y voir plus clair. Voici quelques éléments de réponses.

Acheter une machine à café : quelle machine choisir ?

Avant d’acheter une machine à café, une analyse de vos besoins est indispensable

On peut distinguer habituellement :

  • Les machines à l’usage du personnel ou une formule avec fourniture de gobelets évitent l’intendance et la vaisselle.
  • Les machines à l’usage des clients et des salles de réunions ou un système avec tasse sera privilégié.

Quels modes de payement ?achat machine à café

Lorsqu’il s’agit d’acheter une machine à café deux solutions s’offrent à vous :

  • Acheter une machine à café à crédit permet d’étaler la dépense, de ne pas solliciter votre trésorerie et d’amortir l’investissement sur les plans comptable et fiscal.
  • Le règlement au comptant, par contre, demande un effort budgétaire plus important mais ne génère pas de frais supplémentaires, il sera privilégié si votre trésorerie supérieure aux besoins de fonds de roulement.

Le contrat d’achat

Comme pour tous les contrats, Il faudra être attentif au contrat d’achat de votre machine à café et notamment aux points suivants :

  • La garantie  que cela soit au niveau de sa durée de validité mais aussi de l’étendue de sa couverture.
  • Les délais contractuels de dépannage.
  • L’engagement de remplacement en cas d’indisponibilité prolongée du matériel.
  • La livraison – installation de la machine. Ce point est essentiel car une mauvaise installation par vos soins peut vous faire perdre votre garantie, le plus prudent est de négocier une livraison « prêt à l’emploi » et testée sur place par le fournisseur.
  • Le service après-vente : modalités d’entretien, de réparation ou d’enlèvement en cas de panne ou autres contingences.
  • Les modalités d’approvisionnement : en ce qui concerne le coût des fournitures et leurs modalités de livraisons.

Tarification de la consommation.

Ici, vous êtes tout à fait maître du jeu en fonction de la réalité sociale et commerciale de votre entreprise. A vous de déterminer si le consommateur participe ou non et dans quelle mesure à la prise en charge des frais d’acquisition et de consommation par un paiement à la pièce de ses boissons.

  • Pour le personnel, on peut craindre une surconsommation et un gaspillage de temps si la boisson est gratuite. Par contre, si le coût est élevé, vous risquez d’être soupçonné de faire un bénéfice au détriment du travailleur. Ce qui constituait un geste de l’entreprise envers son personnel peut s’avérer contre-productif en termes d’image.
  • Pour ce qui est du client, on peut envisager un distributeur payant s’il s’agit de le faire patienter en salle d’attente mais le plus souvent, offrir un café constitue un geste commercial d’accueil.

N’hésitez pas à comparer les devis avant d’acheter votre machine à café !